L’heure rose−magie

Une nouvelle-minute dans l’un des paysages-écrins naturels de Menshraï… Il faisait gris dans le coeur−esprit de Nahel. Gris comme les yeux−miroirs clairs de la jeune femme. L’appel du chêne−merveille s’était fait irrésistible. Atteindre la plateforme sur laquelle il grandissait était éprouvant−ressourçant. Nahel avait savouré la promenade−randonnée. La terrasse herbeuse, l’une des plus agréables, avait été… Lire la suite L’heure rose−magie