D.Rôle.s de vie

Ce monologue est une réécriture/adaptation du monologue de Jaques, « All the world’s stage », dans Comme il vous plaira de W. Shakespeare.
texte original sur poetryfoundation.org

Ils jouent. Les comédiens jouent.
Et on nous dit que les comédiens sont les seuls à jouer un rôle, les seuls à devenir un personnage lorsqu’ils sont montés sur scène.
Mais des rôles, on en joue tous.

Tout d’abord, le rôle du bébé, pendant la première année de notre vie. Un rôle surtout vocal. Nous accomplissons l’extraordinaire mission de devoir tout exprimer avec seulement des pleurs et des sourires.

Puis l’âge du petit enfant ou âge du ‘’non’’. On disait ‘’oui’’, et maintenant que l’on a découvert le mot ‘’non’’, on n’utilise plus que celui-là, même pour dire ‘’oui’’.

Ensuite, l’âge de l’enfance. Pendant ces années-là, on veut le rôle principal : celui du  joueur, mais plus encore celui du vainqueur. Les adultes ont beau dire que l’important, c’est de participer, il vaut quand même mieux gagner, non ?

Puis l’adolescent, adoléchiant, l’âge bête, comme disent affectueusement les mamans. C’est un rôle d’amollissement, l’ado se courbe, se rebelle contre ses parents, parle…autrement. Il veut être autonome, indépendant, mais sans y arriver complètement. C’est l’autre âge du ‘’non’’, mais c’est moins mignon que le premier…

Après cela, c’est le rôle du jeune adulte. L’ado devient sérieux, étudie, redécouvre à quel point c’est bien d’avoir des parents. C’est un rôle complexe : il faut à la fois être autonome et dépendant vis à vis des parents, sous peine de se tromper de rôle.

Puis l’âge adulte. La particularité de ce rôle est la diversité des variations. L’adulte travaille, c’est souvent un point commun, mais ce travail prend de multiples formes. Il peut être seul ou en couple, avoir des enfants ou pas, faire ce qui lui plaît ou pas, etc…

Enfin, l’âge de la retraite. C’est la fin du travail, un rôle qui reste très variable aussi. C’est  un rôle différent car moins encadré, il y a moins d’attente des autres comédiens. C’est un rôle libre, mais limité par la fatigue des années. Le comédien fatigue peu à peu.

La fin du jeu est la même pour tous : partir.


Marine Ginot, 05/2015
Tous droits réservés

Image issue de Pexels

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s