Chroniques, Littératures de l'imaginaire

📚âŽȘ Le Temps des Nuages – G. Corvini

Bonjour Ă  tous,

Une surprise poĂ©tique sur fond de quĂȘte initiatique et spirituelle : je vais vous parler du Temps des Nuages.
Il s’agit d’une lecture proposĂ©e par les Ă©ditions L’Alchimiste que je remercie vivement pour leur envoi !

Titre : Le Temps des Nuages
Auteur : Graziella Corvini
Editeur : Les Ă©ditions L’Alchimiste (site officiel)

« Le soleil a rappelĂ© Ă  lui la lumiĂšre qu’il avait oubliĂ©e. De nombreuses lanternes parsĂšment maintenant l’encre du ciel. Ces lanternes ne connaissent-elles pas chaque secret de mon Ăąme ? songe [ Samuel ]. Une sensation d’expansion le gagne peu Ă  peu. En parallĂšle, sa conscience entame une longue descente vers l’intĂ©rieur, comme si un Ă©quilibre devait ĂȘtre maintenu entre le dehors et le dedans. Comme si, en vĂ©ritĂ©, chacun portait en lui un Univers Ă  la mesure de celui qu’il imagine se dĂ©ployer Ă  l’extĂ©rieur. Â»

Résumé
An 2 2020. Les Pupins vivent sur des Nuages.
Samuel, LĂ©a, Lucas et Paul sont quatre jeunes Pupins habitant le premier Nuage de la Constellation des PlĂ©iades. Ils ont appris Ă  se dĂ©placer par la pensĂ©e, Ă  capturer les mots pour les apprendre. Maintenant, ChĂȘne-Sage va leur parler des humains, une espĂšce disparue.
Mais le programme d’enseignement de ChĂȘne-Sage est remis en cause.
De mensonges en découvertes, les quatre amis cheminent vers la compréhension, explorent la substance de leur réalité, leurs regards évoluent, tout comme leur perception du monde.

Mon avis
Je serais incapable de vous dire à quoi je m’attendais, mais pas à ça.
Ce roman est une superbe surprise, difficile Ă  rĂ©sumer, poĂ©tique Ă  explorer, une expĂ©rience de lecture dans un ailleurs fait de mots qui s’écoulent.

La plume trĂšs imagĂ©e m’a rapidement entrainĂ© dans la Constellation des Pupins. Les mots offrent une immersion dans les Nuages Ă  travers les yeux et façons de penser des personnages.
Si certains passages plus explicatifs ou plus rĂ©flexifs m’ont paru un peu plus longs (voire alourdissant un peu la lecture dans cet environnement de lĂ©gĂšretĂ©), la magie de la plume poĂ©tique de Graziella Corvini a opĂ©rĂ© pendant l’ensemble de la lecture.

J’ai eu plus de mal Ă  accrocher avec les personnages. Ils m’ont parus flottants au dĂ©but, si bien que j’avais parfois des difficultĂ©s Ă  associer le nom du personnage avec ce qu’il avait fait auparavant dans le livre. Leurs identitĂ©s et personnalitĂ©s se clarifient et distinguent progressivement, au fil des pages et des dĂ©couvertes.
NĂ©anmoins, le coeur de l’histoire Ă©tant la quĂȘte initiatique (et identitaire par certains aspects), ce flou initial accompagne Ă©galement une dĂ©couverte de la vĂ©ritĂ© et du monde qui les entoure. Tout s’éclaircit progressivement, presque parallĂšlement.

L’univers nĂ© des mots est sublime. L’écriture est trĂšs poĂ©tique et imagĂ©e et j’ai eu plaisir Ă  chercher ce qui ce cachait derriĂšre les mĂ©taphores et pĂ©riphrases des descriptions.
Difficile de vous en dire plus sans dĂ©voiler trop d’élĂ©ments de l’intrigue


Le mot de la fin
Une belle découverte avec une plume trÚs poétique et imagée.
Le Temps des Nuages est une quĂȘte initiatique (et une quĂȘte de construction de soi) qui propose plusieurs passages de rĂ©flexion sur l’ĂȘtre, la conscience et son rapport au monde.
La recherche des Pupins offre au lecteur un moment hors du temps, au coeur de lui-mĂȘme, au creux de l’univers.

À bientît,
Marine

Image de fond issue de Pixabay

Ce livre Ă©mane d'un SP