La Voleuse des toits - L. Dargelos - chronique Imagin'encre
Chroniques, Littératures de l'imaginaire

📚⎜La Voleuse des Toits – L. Dargelos

Le frisson du vent sur les toits de la ville
Le frisson de l’espoir
Le passé et le présent comme un miroir brisé
Sur une toile entrelacés

Livre’jour Ă  tous,

J’ai complĂštement craquĂ© pour la magnifique couverture de La voleuse des toits ! À cela s’ajoutait une jolie rencontre (virtuelle, toujours) avec l’autrice, un rĂ©sumĂ© trĂšs intrigant, de la fantasy, un cĂŽtĂ© dystopique et une hĂ©roĂŻne forte : autant d’arguments pour me laisser tenter

Et je ne le regrette absolument pas tant j’ai aimĂ© ma lecture !

La Voleuse des Toits

Plume : Laure Dargelos (site

Édition : auto-Ă©dition (site

Pinceau : CĂ©line Perrier (instagram

Résumé

Les rĂšgles Ă©carlates sont aux fondements du royaume d’Orme. Trois rĂšgles qui interdisent l’art sous toutes ses formes.
Demoiselle de la haute sociĂ©tĂ© le jour et courant d’air la nuit, ÉlĂ©onore Herrenstein espĂšre qu’un changement est possible. Tandis qu’ÉlĂ©onore sourit, s’incline et danse ; Plume brave le couvre-feu pour un frisson de libertĂ©, teste les limites pour se dĂ©couvrir et rĂȘve de se joindre Ă  la rĂ©bellion.
Jusqu’à sa brusque rencontre avec Élias d’Aubrey, l’un des hommes les plus puissants du royaume. Inexplicablement, cet individu ambitieux et mystĂ©rieux la demande en mariage. Sa famille cache une toile, une oeuvre interdite. La quĂȘte d’ÉlĂ©onore (alias Plume) la mĂšnera bien plus loin que prĂ©vu


Je suis la voix de ceux qui sont morts, s’exclama la silhouette encapuchonnĂ©e, ceux que vous envoyez se faire massacrer ! S’il nous faut mener une guerre, ce n’est pas contre Valacer mais contre ce rĂ©gime qui prĂ©tend oeuvrer pour le bien commun ! Les voici, les traĂźtres qui mĂ©riteraient de mourir par la main du peuple !
Une trentaine de gardes se prĂ©cipitĂšrent dans sa direction, fendant la foule, alors que l’homme, impassible, poursuivait le plus intĂ©ressant discours que Plume eĂ»t jamais entendu.
– J’en appelle aux Ă©crivains, aux peintre et aux musiciens ; aux familles qui ont perdu des ĂȘtres chers et Ă  tous ceux qui veulent changer ce monde ! L’heure est venue de se battre et de prendre les armes contre l’OmĂ©ga. Ils peuvent nous presser, nous tuer et nous emprisonner, jamais ils nous empĂȘcheront de penser. Et l’étincelle de la rĂ©volte survivra !
Il hurla cette derniĂšre phrase qui se rĂ©percuta en des milliers d’échos sur la place silencieuse. Plume sut aussitĂŽt qu’il se ferait tuer et que cette germe de rĂ©bellion s’éteindrait avec lui. Il n’y avait aucun espoir pour ceux qui se dressaient en hors-la-loi. Les soldats l’encerclaient, il ressemblait Ă  un naufragĂ© sur une Ăźle dĂ©serte, entourĂ© par une mer hostile.BientĂŽt, il serait traĂźnĂ© sur l’estrade et exĂ©cutĂ© mais, alors que ce destin ne souffrait d’aucune autre alternative, un crac sonore se fit entendre. 

Mon avis

J’ai beaucoup apprĂ©ciĂ© cet Ă©norme pavĂ© ! L’univers est trĂšs riche, les personnages se rencontrent et se dĂ©voilent au fil de l’intrigue avec adresse, rythme et fluiditĂ© !

J’ai Ă©tĂ© immĂ©diatement happĂ©e par cet univers ! Introduit comme une dictature fondĂ©e sur l’absence d’art, il gagne peu Ă  peu en profondeur et en complexitĂ©, au fil des dĂ©couvertes de Plume et ses alliĂ©s. La toile qui enferment est progressivement dĂ©cousue, dĂ©construite, tandis que la vĂ©ritĂ© et l’histoire Ă©merge de leurs aventures.
Le mĂ©lange d’informations et de mystĂšres est trĂšs bien dosĂ© : il tient en haleine, en alerte, sans m’avoir perdu au dĂ©tour d’une complexitĂ©. De nombreux Ă©lĂ©ments et fils d’intrigue sont introduits et s’entremĂȘlent avec adresse et justesse.
Et il faut bien avouer qu’ĂȘtre dans une ville close, sous couvre-feu et privĂ©e d’art a une rĂ©sonance particuliĂšre actuellement


J’ai adorĂ© ma rencontre avec Plume ! DĂ©terminĂ©e, fiable, confiante, optimiste en tendance idĂ©aliste, rĂȘveuse, elle se rĂ©vĂšle peu Ă  peu, gagne en densitĂ© Ă  mesure qu’elle gagne en confiance en elle. Elle l’espoir et elle avance sur cette voie Ă  son rythme, Ă  sa maniĂšre.
J’ai globalement bien aimĂ© tous les personnages : nuancĂ©s, sincĂšres et crĂ©dibles, ils prennent vie au fil des pages ! Ils s’incarnent tous Ă  leur maniĂšre, par leurs diffĂ©rences, leurs forces, leurs failles et leur complĂ©mentaritĂ©. Les personnages secondaires sont Ă©galement travaillĂ©s pour donner une galerie complĂšte de personnages et de regard sur le monde. Parmi les alliĂ©s de Plume, j’ai particuliĂšrement apprĂ©ciĂ© Jack, Pandore, Archibald et le Faucon.
J’aurais toutefois un lĂ©ger bĂ©mol pour le personnage d’Élias, dont j’ai trouvĂ© les Ă©volutions un peu trop brutales. Il se rĂ©vĂšle certes comme un personnage dissimulĂ© sous une armure, mais j’ai eu une impression d’inachevĂ© quant Ă  certaines de ses rĂ©actions.

La plume m’a entraĂźnĂ©e avec fluiditĂ© et douceur dans son univers ! J’ai Ă©tĂ© tour Ă  tour touchĂ©e, conquise, Ă©nervĂ©e, enthousiaste et rebelle au grĂ© des Ă©vĂ©nements et des Ă©motions des personnages auxquels je m’étais attachĂ©e ! La plume tisse son intrigue, peint la toile complexe d’un monde et de son histoire, raconte les Ă©motions et les choix, immerge dans une parenthĂšse d’ailleurs


J’ai commencĂ© avec cela et je reviens pour la fin : la beautĂ© de la couverture ! Elle m’a conquise au premier regard ! L’objet livre est Ă©galement beau et travaillĂ©. Il abrite l’histoire, l’accueille dans un Ă©crin parsemĂ© d’illustrations et d’ornements.
Il est Ă©galement trĂšs Ă©pais (env. 700 pages), et je pense qu’il s’approche d’une Ă©paisseur critique concernant mon confort de lecture.

Le mot de la fin

Une trÚs bonne lecture et une trÚs belle découverte !
J’ai Ă©tĂ© conquise par la couverture, l’univers, Plume et la plume de Laure Dargelos ! C’est riche, dense, nuancĂ©, bien construit et l’objet livre est superbe !

Cette lecture s’inscrit Ă©galement dans le Printemps de l’Imaginaire Francophone (clic).
Il valide les défis suivants : Au pays des mÚres, OutsphÚre, Un pavé contre le vent, Serpentine, La CafetiÚre et Nouveaux horizons.

À bientît,
Marine

2 rĂ©flexions au sujet de “📚⎜La Voleuse des Toits – L. Dargelos”

  1. J’ai succombĂ© Ă©galement Ă  cette histoire surprenante. Contrairement Ă  toi, j’ai trouvĂ© au personnage d’Elias une belle Ă©volution, progressive et inattendue.

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.