La
Chroniques, Littératures de l'imaginaire, Littératures frissonnantes

📚⎜Symbiose – C. Salomon

Nuances d’ombres et de lumiùres
Fiùvre d’effervescence, fiùvre d’existence
(en) QuĂȘte

Livre’jour Ă  tous,

J’avais Ă©tĂ© conquise par la plume de Camille Salomon dans Maman n’est pas une Ă©toile (Ă©ditions Scrineo) et j’avais hĂąte de la retrouver dans son dernier roman, Symbiose. Une bonne lecture pour ma part, mĂȘme si j’ai pas vraiment accrochĂ© avec les personnages.

Symbiose

Plume : Camille Salomon (site

Édition : Inceptio Éditions (site

Pinceau : Lysiah Maro

Résumé

L’Exposition Universelle de 1900 se prĂ©pare et met Paris en effervescence ! La ville s’anime de festivitĂ©s, visites et expositions : l’évĂ©nement doit ĂȘtre inoubliable !
Tandis que l’impatience enfiĂšvre doucement la ville, la communautĂ© surnaturelle s’agite et peine Ă  se faire accepter.
Puis le premier corps est retrouvĂ©. Atrocement mutilĂ©. Octave Cinib, nouvel auxiliaire de la SĂ»retĂ© GĂ©nĂ©rale, se trouve en charge d’une enquĂȘte complexe et difficile, qui l’entraĂźnerai au coeur des mĂ©andres de la noirceur des Ăąmes, aux frontiĂšres du connu et de l’inexpliquĂ©, aux limites de l’acceptable et de l’ignoble


Dans la Seine, Octave aperçoit des formes ondulantes, des sirĂšnes. Marginales, elles se montrent peu, craignent d’effrayer touristes et pĂȘcheurs. Elles font partie des MalĂ©fiques les plus redoutĂ©s, car leur beautĂ© sans pareil est symbole de fourberie pour beaucoup d’habitants. La nuit, elles laissent libre cours Ă  leur nature, elles virevoltent au-dessus du fleuve, irrĂ©elles. Octave n’en a encore jamais vu de si prĂšs, et mĂȘme de loin, les occasions sont rares. Il prend conscience que lorsque la lune l’enveloppe de ses rayons lumineux, une autre facette de Paris s’épanouit. À chaque coin de rue, la magie en bourgeon devient un bouton prĂȘt Ă  Ă©clore, elle s’élĂšve et transforme le monde.
– Je vous ai conduit ici pour vous montrer ceci.
Elle embrasse la ville du regard et la dĂ©signe d’un geste gracieux.
– Paris est un monde miroir, beaucoup ne regardent que ce qu’ils veulent voir, ce que la lumiĂšre Ă©claire. Un monde Ă©purĂ©, Ă©trange, mais pas trop. Si vous osez regarder de l’autre cĂŽtĂ© du miroir, vous dĂ©couvrirez ce que Paris est rĂ©ellement : un monde empli de magie et de possibilitĂ©. 

Mon avis

J’ai retrouvĂ© la plume de Camille Salomon avec Ă©normĂ©ment de plaisir ! Elle m’a immergĂ©e dans l’univers de Symbiose. Une bonne et trĂšs belle lecture dans un environnement riche, mĂȘme si j’ai eu du mal Ă  accrocher avec les personnages.

Cette ville de Paris en nuances de merveilleux m’a charmĂ©e : familiĂšre et fantasy, belle et tortueuse, urbaine et naturelle. Une citĂ© de fĂ©Ă©ries et de malĂ©fices qui se croisent, s’ignorent et s’entremĂȘlent.
Les crĂ©atures de fantasy foisonnent et scintillent dans les rues, allĂ©es et cours d’eau. LumiĂšres et noirceurs les hantent Ă©galement, avec un mĂ©lange de douceur, de passions, de violence et de mystĂšres. Dense, riche et nuancĂ©, l’univers se dĂ©voile et se raconte au fil des pages !
Je suis nĂ©anmoins un peu restĂ©e sur ma faim par rapport Ă  cela. L’intrigue permet d’effleurer la complexitĂ© de cet environnement, mais j’aurais apprĂ©ciĂ© d’en dĂ©couvrir davantage sur les coulisses et les parts d’ombres et de lumiĂšres de cette ville.

J’ai pĂ©nĂ©trĂ© dans les pensĂ©es de multiples personnages au cours de l’intrigue et des changement de points de vue.
Nous connaissons avant la fin du roman et bien avant Octave certains dessous de l’enquĂȘte et des meurtres et c’est une structure qui m’a plu ! J’ai beaucoup apprĂ©ciĂ© de suivre ces divers fils d’intrigue : ils font des noeuds et se rĂ©pondent mutuellement, dĂ©voilent progressivement la complexitĂ© de l’intrigue et des implications qui sous-tendent Ă  cette atroce sĂ©rie d’assassinats et enrichissent cette enquĂȘte de multiples nuances d’ñmes, convictions, Ă©motions (ou leur absence) et plans.

La plume est maitrisĂ©e, fluide et avec des touches de poĂ©sie et j’ai savourĂ© les phrases qui s’écoulaient et les intrigues qui s’embrouillaient dans les noirceurs de cette enquĂȘte sous tensions. J’ai particuliĂšrement apprĂ©ciĂ© les descriptions !

Toutefois, ayant eu le coeur complĂštement retournĂ© par la finesse et la sincĂ©ritĂ© des personnages de Maman n’est pas une Ă©toile, j’avais de grandes attentes concernant les personnages dans ce nouveau roman. Une attente qui n’a pas complĂštement Ă©tĂ© satisfaite.
J’ai trouvĂ© les personnages de Symbiose assez archĂ©typaux. Ils sont efficaces et rĂ©sonnent parfaitement avec l’intrigue, mais ils m’ont peu surprise et touchĂ©e. Leurs comportements et interactions fonctionnent et des liens trĂšs intĂ©ressants se tissent entre eux. Ils ne sonnent pas creux, mais ils sonnent moins complexes, approfondis, Ă©mouvants que dans le sublime et poignant Maman n’est pas une Ă©toile.
Cependant, je prĂ©cise que ces deux textes relĂšvent de genres littĂ©raires, cibles et thĂ©matiques trĂšs diffĂ©rents et ne peuvent pas ĂȘtre comparĂ©s.

L’objet livre est trĂšs rĂ©ussi ! La lecture est trĂšs agrĂ©able et aĂ©rĂ©e.
Et comment ne pas parler de cette magnifique couverture réalisée par Lysiah Maro ! Elle raconte sans trop dévoiler, suggÚre pour mieux tromper et prend une toute autre dimension aprÚs la lecture !

Le mot de la fin

Une bonne et belle lecture tant grĂące Ă  l’univers dense que par la dĂ©licatesse de la plume de Camille Salomon. J’ai immĂ©diatement Ă©tĂ© entraĂźnĂ©e par ce Paris en nuances de merveilleux et les intrigues qui se tissent au fil des pages !
Il y a toutefois deux Ă©lĂ©ments en demi-teinte : j’ai peu accrochĂ© avec les personnages et j’aurais aimĂ© en dĂ©couvrir plus sur cet univers extrĂȘmement riche.

Et vous, quel type de plume aimez-vous ?

Cette lecture s’inscrit Ă©galement dans le Printemps de l’Imaginaire Francophone (clic).
Il valide les défis suivants : La planÚte des singes, Les petites étoiles brillent aussi, Serpentine.

À bientît,
Marine

Image d’en-tĂȘte rĂ©alisĂ©e avec Canva.