Chroniques, Littératures frissonnantes

📚⎜ Retournements reloaded – H. Collignon

Bonjour Ă  tous,

Un pavĂ© intense, difficile Ă  lĂącher tant les Ă©lĂ©ments, personnages, rĂ©vĂ©lations et rebondissements s’enchainent, s’emmĂȘlent et s’embrouillent sans interruption.
Merci Lilys Éditions pour ce SP remis lors de L’Antre des livres (clic) !

Titre : Retournements reloaded
Auteur : Henri Collignon (site)
Éditeur : Lilys Éditions (site)

Résumé :
AprÚs la mort de son mari et celle de sa mÚre, Sarah a refait sa vie. Elle habite maintenant avec sa fille Vanessa sous le toit de Michael Fischer, brillant informaticien de la SecuriCam. Elle a retrouvé le goût du bonheur.
Michael travaille sur un projet rĂ©volutionnaire (et relativement confidentiel) : trouver et suivre n’importe qui, n’importe oĂč, grĂące Ă  toutes les camĂ©ras de tous les appareils.
Puis tout bascule. Un inspecteur de police l’accuse de meurtre, de deux meurtres. Sarah est agressĂ©e Ă  leur domicile. Vanessa disparaĂźt.
C’est le dĂ©but de 24h sous haute tension, entre enquĂȘtes, complots et mensonges.

« Mike quitta la maison une heure plus tard. Il avait emportĂ© son ordinateur portable de derniĂšre gĂ©nĂ©ration et rassemblĂ© de prĂ©cieuses donnĂ©es rĂ©coltĂ©es la veille via la greffe mĂ©morielle qu’il s’était fait implanter sous la peau de l’avant-bras. Ainsi, il ne devait plus jamais se soucier de savoir s’il n’avait rien oubliĂ© ou s’il avait bien rĂ©alisĂ© une copie de son travail. Il lui suffisait de placer le poignet devant le capteur de n’importe quel PC et d’introduire le mot de passe pour transfĂ©rer et synchroniser instantanĂ©ment le contenu de sa mĂ©moire de travail. Â»

Mon avis
Un pavĂ© intense, dense et addictif. L’intrigue se dĂ©voile page Ă  page tandis que les informations sont habilement dissĂ©minĂ©es d’un personnage Ă  l’autre, d’un chapitre Ă  l’autre. Si bien que les rĂ©vĂ©lations peuvent parfois embrouiller plus qu’elles n’éclaircissent le tableau.

Les Ă©lĂ©ments de l’intrigue s’emmĂȘlent, se cachent, se dĂ©voilent peu Ă  peu, comme un gigantesque puzzle qui apparait trĂšs progressivement, au fil des pages. Le roman s’étale sur une journĂ©e pendant laquelle aucun personnage n’aura le moindre rĂ©pit : de rĂ©vĂ©lations en rebondissements, ils cherchent la vue d’ensemble, la manipulent, la transforment, la dĂ©forment, ou la cachent, au grĂ© des chapitres et de leurs intĂ©rĂȘts.

Chaque personnage dĂ©tient des morceaux du puzzle, certains en ont conscience, d’autres sont l’une de ces piĂšces, d’autres dĂ©tournent les piĂšces en leur possession pour tenter de comprendre les enjeux.
Car il y a plusieurs niveaux d’enquĂȘte, de quĂȘte de vĂ©ritĂ©/comprĂ©hension et le tableau d’ensemble est long Ă  saisir. Au dĂ©but, je trouvais (avec beaucoup de plaisir) que chaque information glanĂ©e embrouillait davantage la situation !

PlongĂ©s plus ou moins volontairement dans cette journĂ©e de tourmente ininterrompue, les personnages vont de mĂ©saventures en rĂ©vĂ©lations, tandis que les ficelles s’emmĂȘlent de plus en plus. Les changements de points de vue permettent d’en savoir plus que les personnages (mais souvent moins que celui qui accepte de partager quelques Ă©lĂ©ments avec le lecteur) et de prendre progressivement la mesure des enjeux.
J’ai beaucoup aimĂ© suivre Sarah (et Xtra) : sa force, son caractĂšre et sa sensibilitĂ© la rendent attachante et entraĂźnante.
Ma perception de Michael a beaucoup évolué au fil des pages, mais je vais difficilement pouvoir en dire plus

Deux autres personnages m’ont marquĂ©. Olivia et Alexandre Lebussy sont complĂštement antipathiques et machiavĂ©liques. J’étais curieuse de voir jusqu’oĂč ils iraient


L’omniprĂ©sence de technologie dans le quotidien des personnages et les projets de la SecuriCam sont glaçants : ĂȘtre partout et tout le temps sous surveillance, Ă  son insu. Ce qui devait ĂȘtre un progrĂšs pour la sĂ©curitĂ© de tous devient un outils de surveillance gĂ©nĂ©ralisĂ©e de chacun


La plume de Henri Collignon est d’une prĂ©cision et d’une efficacitĂ© qui sert la densitĂ© du roman. Les personnages, leurs pensĂ©es et leurs Ă©motions prennent vie et les pages se tournent avec fluiditĂ©.

Le mot de la fin
Une excellente lecture ! Retournements est trĂšs dense : l’intrigue est complexe, avec de multiples niveaux, rĂ©vĂ©lations et rebondissements, et les personnages sont fouillĂ©s et nuancĂ©s. La plume de Henri Collignon dissĂ©mine habilement les informations entre et aux personnages : le rythme est intense jusqu’au dĂ©nouement final.

À bientît,
Marine

Image de fond issue de Pixabay

Ce livre Ă©mane d'un SP

Accueil
DĂ©couvrir la bibliothĂšque