Chroniques, Littératures blanches

📚⎜ Écueils de poĂ©sie – A. Majorczyk

Bonjour Ă  tous,

Quand j’ai reçu la proposition de SP pour ce recueil de poĂ©sie, j’ai hĂ©sitĂ©. En poĂ©sie, soit j’accroche, soit ça ne me touche pas. J’ai donnĂ© une chance Ă  Écueils de poĂ©sies, attirĂ©e par la couverture et curieuse de la plume.
Pour ma part, il s’agit d’un bilan trĂšs mitigĂ©.

Titre : Écueils de poĂ©sies
Auteur : Alexandre Majorczyk
Édition : auto-Ă©dition

Présentation (qui remplace le résumé)
Écueils de poĂ©sie se compose de trois parties, trois pĂ©riodes. Les deux premiĂšres parties, Les Ăąmes perdues (1996-2002) et Visions de l’étang, et tant de pensĂ©es (2003-2004) contiennent des poĂšmes plutĂŽt courts tandis que la derniĂšre partie, La fin n’est que le dĂ©but est un long poĂšme.
Certains thùmes reviennent souvent : le temps, la vie et la mort, l’eau, l’amour, la nostalgie, une certaine noirceur (assez proche du spleen dans certains textes).

« Naissance de l’inspiration

Tenu par les tentacules de l’Ecriture
Un stylo laissait ses minces lignes noires
Sur la page blanche. Une furtive parure
S’esquisse dans les mĂ©andres du soir.

Tenue par les appendices de la pieuvre
Une plume trempĂ©e dans ce pot d’encre
Jetait un mince filet. Le dĂ©but de l’oeuvre
Sur le papier de Chine, y pose son ancre.

Et, ce poĂšme se dore de reliures
D’or, oĂč s’endort le doux manoeuvre
Dans ce rĂȘve sinueux, une couleuvre

Qui s’illumine, qui s’enlumine si pure

Elle serpente sans fin dans la calanque
Dans d’étranges courbes, qui s’échancrent Â»

Mon avis
Bilan mitigĂ© d’une lecture inĂ©gale.
J’attends d’un poĂšme qu’il ouvre une porte et provoque quelque chose. Malheureusement, cela n’a pas toujours Ă©tĂ© le cas.

Certains poĂšmes m’ont beaucoup plu, une Ă©motion est nĂ©e du traitement d’un thĂšme, d’une image, de quelques mots qui s’enchainent bien
 L’alchimie se fait et la magie opĂšre : une porte s’ouvre, donne Ă  voir un ailleurs poĂ©tique et propose un autre regard.
À ce titre, le long poĂšme final m’a bien plu : entre rĂ©cit, Ă©motions et quĂȘte.

NĂ©anmoins, pour la plupart des textes, cette alchimie n’a pas eu lieu en moi. J’ai vu les images s’enchainer, se rĂ©pĂ©ter parfois Ă  travers un refrain ou d’un poĂšme Ă  l’autre. Une noirceur mĂ©lancolique hante les pages et les textes, entre merveilles et mal-ĂȘtre.
J’ai eu du mal Ă  accrocher avec certains thĂšmes ou la maniĂšre dont ils sont reprĂ©sentĂ©s.

La plume est fluide et brute, jouant aussi bien avec les mots subtiles, les mots complexes et les mots triviaux, les Ă©motions affleurent Ă  la surface de la feuille.

Les mots coulent sur la feuille, dĂ©bordent parfois sur la ligne d’aprĂšs, la ponctuation, peu prĂ©sente, tente de la contenir. Mais les mots semblent n’en faire qu’à leur tĂȘte. Entre poĂ©sie et chansons, ils donnent Ă  voir un regard et une sensibilitĂ©.

De plus, certains mots recherchĂ©s m’ont parfois coupĂ© dans ma lecture. Ne pas tout comprendre fait partie de ce que j’apprĂ©cie dans l’expĂ©rience poĂ©tique. Mais ne parfois rien comprendre ou devoir relire plusieurs fois la mĂȘme strophe pour saisir l’agencement des propositions m’a un peu gĂąchĂ© le plaisir.

Le mot de la fin
Un recueil inégal mais agréable à explorer.
Certains poĂšmes m’ont touchĂ©, d’autres nettement moins.
Peut-ĂȘtre que je n’ai pas lu ce recueil au bon moment, peut-ĂȘtre qu’il ne correspond pas Ă  ma sensibilitĂ©. La poĂ©sie est une alchimie fragile qui n’a pas opĂ©rĂ© au moment de ma lecture.

À bientît,
Marine

Image réalisée avec Canva.

Ce livre Ă©mane d'un SP

Aller Ă  l’accueil
Faire un tour dans la BibliothĂšque

4 rĂ©flexions au sujet de “📚⎜ Écueils de poĂ©sie – A. Majorczyk”

  1. J’ai feuilletĂ© le recueil.
    Oui, trop de rejets & contre-rejets qui nuisent Ă  la fluiditĂ© de l’Ă©criture ; des rimes parfois sacrifiĂ©es sur l’autel de la nĂ©cessitĂ© de rimer.
    Mais, dans l’ensemble l’auteur reste cohĂ©rent avec ses idĂ©es, j’y ai perçu une sensibilitĂ© d’artiste qui amĂšne Ă  des pensĂ©es parfois fracassantes tels les Ă©cueils de la vie.
    En outre, l’auteur a pleinement conscience qu’il n’est pas encore arrivĂ© Ă  un degrĂ© de maturation optimal et que son style mĂ©ritĂ© d’ĂȘtre plus amplement affinĂ©. Quelques bons germes de poĂšte, en somme !

    J’aime

Les commentaires sont fermés.