Chroniques, Littératures de l'imaginaire

📚⎜Nous sommes demain – C. Barreyre

Bonjour Ă  tous,

J’ai retrouvĂ© les personnages de Flux avec beaucoup de plaisir pour les fĂȘtes de fin d’annĂ©e ! Vous pouvez dĂ©couvrir le tome 1 par lĂ .
Merci Ă  Marathon Éditions de m’avoir proposĂ© ce second tome !

Titre : Nous sommes demain
SĂ©rie : Flux
Plume : CĂ©lia Barreyre
Éditeur : Marathon Éditions (site)
Pinceau de couverture : La boite Ă  Lux (site)

Résumé
Blue se rĂ©veille aux cĂŽtĂ©s de Sandro dans l’immeuble dĂ©saffectĂ© qu’ils squattent avec quelques autres. Ils descendent vers le sud en quĂȘte de rĂ©ponse, prĂȘts Ă  tout pour rester libres. Tous deux portent le syndrome de Joans et semblent avoir dĂ©veloppĂ© d’étranges capacitĂ©s. Peut-ĂȘtre le CETSA du sud sera-t-il une opportunité 
Entre les murs du CETSA, toujours trop Ă©troits, Lili Ă©touffe, enrage, rĂ©siste. L’explosion du bĂątiment n’a rien changĂ©, aucune information n’a fuitĂ©, de nouveaux agents gouvernementaux ont remplacĂ© la violente Ă©quipe de Miles. À l’extĂ©rieur des murs, d’autres luttent avec eux, dĂ©terminĂ©s Ă  les sortir de leur prison dorĂ©e.

❝ La clĂ© tourna dans un bruit mĂ©tallique. Lili se redressa. DĂ©jĂ  ? Elle n’avait pas sĂ»r rester enfermĂ©e aussi longtemps que d’habitude. Ou alors, ce n’était qu’une impression.
La rĂ©serve qui servait de placard de dĂ©tention Ă©tait devenue familiĂšre pour elle. Depuis le passage des jumeaux et de Yann, les militaires y avaient installĂ© un lit de camp en plus d’une table et d’une chaise. Tout ça pour elle. Quel honneur ! Si elle comptait bien, elle y avait passĂ© pas loin d’une douzaine de nuits et environ autant de jours. Un joli record dont elle ne tirait aucune fiertĂ©, mais qu’elle Ă©tait seule Ă  dĂ©tenir. ❞

Mon avis
J’ai retrouvĂ© les personnages et l’univers de Flux avec beaucoup de plaisir dans ce second tome !

J’ai particuliĂšrement apprĂ©ciĂ© la polyphonie de ce dernier tome : la narration donne la parole Ă  plusieurs personnages qui se croisent, s’entremĂȘlent, se fuient et travaillent ensemble. Les points du vue tournent et se rencontrent, glissent dans les coulisses et les pensĂ©es, et donnent de la densitĂ© au rĂ©cit.
Blue et Sandro marchent vers le CETSA du sud. Les derniÚres nouvelles (officielles) diffusées sur les centres médicaux les ont rendu curieux. TantÎt attachante, tantÎt casse-pied, Blue entraine un Sandro distant à sa suite. Leur binÎme, entre électricité et calme, fonctionne trÚs bien !
Au CETSA, rien n’a vraiment changĂ© pour Lili et ses amis. AssoiffĂ©e de libertĂ©, Lili saisit toutes les opportunitĂ©s de rĂ©bellion qu’elle trouve. Mais ses amis hĂ©sitent davantage, durement marquĂ©s par la rĂ©pression des militaires et un fort sentiment d’impuissance. La diversitĂ© et la complĂ©mentaritĂ© du groupe d’amis me plait toujours autant. SolidaritĂ©, doutes et libertĂ© s’entremĂȘlent au CETSA.
D’autant que des alliĂ©s imprĂ©vus Ă  l’intĂ©rieur et Ă  l’extĂ©rieur du CETSA sont prĂȘts Ă  aider ces jeunes malades Ă  s’en sortir


L’univers de la duologie gagne en profondeur grĂące aux nombreux points de vue qui le raconte, l’horizon s’élargit pour les protagonistes et le lecteur au fil des pages. Ce second tome permet Ă©galement de rĂ©ellement percevoir le choc de l’ÉpidĂ©mie car cette derniĂšre est racontĂ©e par l’intimitĂ© de certains personnages.
Au fil des découvertes et expériences de chacun, le Flux dévoile peu à peu ses secrets et son origine


Fluide et entrainante, mouvante suivant les personnages, la plume court de lignes en lignes, de pages en pages, jusqu’à la fin du livre, la fin de la sĂ©rie. Jusqu’au final tout en nuances, terrible, sublime, porteur d’espoir


Le mot de la fin
Une bonne lecture en compagnie de Lili et ses (pas toujours) amis !
J’ai eu beaucoup de plaisir Ă  retrouver les personnages du premier tome et Ă  en dĂ©couvrir de nouveaux, notamment grĂące Ă  la polyphonie du rĂ©cit. RacontĂ© Ă  plusieurs voix, le rĂ©cit et l’univers gagnent en nuances et en densitĂ©, jusqu’à une fin tout en nuances


À bientît,
Marine

Image d’en-tĂȘte rĂ©alisĂ©e avec canva.

Ce livre Ă©mane d'un SP