📚⎜ Consolament – C. Rosenheim

Bonjour Ă  tous,

Consolament propose une immersion entre deux âges, une tranche de vie dans un univers moyenâgeux au bord du bouleversement.
J’ai bien apprécié ce roman et je remercie vivement Séma Éditions de m’en avoir proposé la lecture !

Titre : Consolament
Plume : CĂ©line Rosenheim
Édition : Séma Édition (clic)
Pinceau de couverture : Fabrice Bertolotto (clic)

Résumé
Le dragon attaqua et les anges chutèrent. Satan s’empara de leurs âmes et les emprisonna dans des corps de chair étroits, humains. Lorsque la mémoire leur reviendra, ils retrouveront le chemin de la cité céleste.
Un monde imparfait, humain, entre ténèbres et lumières, grandeur et égocentrisme. Dans toutes les couches sociales, l’inquiétude grandit face aux signes qui s’accumulent et à l’avenir qui s’obscurcit. Le duché de Nebleim se trouve au coeur d’enjeux et dissensions. Rivalités humaines, rédemption céleste, conflits, discussions théologiques, débats philosophique et croyances accompagnent une époque, un bouleversement, un changement d’âge.

❝ – En admirant chaque jour le coucher du soleil, je me dis que la poussière d’ange n’est pas seulement dans les âmes humaines, poursuivit Ermessende comme pour elle-même. Elle réside aussi dans les teintes cramoisies que peut prendre le crépuscule… et dans cette lumière argentée qui baigne la nuit, dit-elle en regardant l’eau qui scintillait dans la fontaine. Je crois que chaque parcelle de cette terre a besoin d’un ange déchu pour exister. Et je vois plus de beauté au creux des feuilles qui s’agitent dans le vent que dans le coeur de ces petits hommes avides. Je crois que toutes ces poussières seront libérées et qu’elles reformeront un tout, là-haut dans le royaume céleste… ❞

Mon avis
Une bonne lecture entremĂŞlant historique et surnaturel pour une immersion rĂ©ussie au coeur du Moyen-Ă‚ge. L’environnement, la langue, les personnages et les croyances donnent Ă  percevoir l’univers et dote le roman d’une âme particulière, pĂ©trie de croyances, de convictions, de contradictions et de nuances.

L’univers est très dense et complet. Les éléments de contexte, les personnages, les systèmes de croyance sont foisonnants, travaillés et nuancés (principalement en nuances de gris). J’ai trouvé la présentation et la cohabitation des deux religions / systèmes de croyance proche très crédibles pour donner de la densité à l’univers et de l’épaisseur aux convictions des personnages (par l’adhésion, le rejet, ou la nonchalance).
Néanmoins, j’ai parfois eu du mal à m’y retrouver en ce qui concerne la géographie et la géopolitique du roman. J’avais notamment du mal à visualiser où étaient les personnages les uns par rapport aux autres, et surtout qui avait juré allégeance à qui et quelles étaient les alliances pré-établies.

Les personnages sont très nombreux, peut-être légèrement trop.
La polyphonie donne à voir une grande variété de situations et des conséquences des bouleversements à plusieurs endroits du monde et pour différentes catégories de personnages dans chacun des camps en présence. Cela m’a permis de véritablement plonger dans l’univers par les regards complémentaires de ceux qui y vivent et j’ai beaucoup apprécié cette immersion.
Malgré tout, j’avais parfois du mal à re-situer certains personnages au moment où je les retrouvais. Ce fut par exemple le cas pour Hildegarde et Mahaut.
Dans cet univers dominé par les hommes et la foi, j’ai particulièrement aimé le personnage de la duchesse Ermessende de Nebleim et la finesse de ses amis et alliés. Chaque personnage a son identité, ses forces et ses failles, son rapport au monde et ses croyances, une touche d’espoir et un soupçon de doute. Les débats philosophiques, théologiques et politiques parsèment le roman et viennent développer les personnages et l’univers.

La plume et l’écriture m’ont irrĂ©sistiblement entrainĂ©e de pages en pages. La plume est fluide et travaillĂ©e, le vocabulaire est soigneusement choisi, technique (en Ă©tant parfaitement comprĂ©hensible). L’écriture tisse le monde et les personnages, entrelace  et dĂ©voile une intrigue qui s’installe progressivement, lentement, entre ombres et lumières, croyances et convictions, altruisme et intĂ©rĂŞts personnels, dans les secrets des rivalitĂ©s et l’évidence des bouleversements de la vie quotidienne.

Le mot de la fin
Une belle découverte ! J’ai beaucoup apprécié la plume de l’autrice et l’immersion qu’elle propose !
Le roman est très foisonnant, fouillé, complexe, riche en nuances, ce qui permet une lecture complexe, même si j’ai parfois perdu mes repères concernant certains personnages, et les interconnexions entre eux, et concernant la géographie et la géopolitique de l’univers.

Ă€ bientĂ´t,
Marine

Image d’en-tĂŞte rĂ©alisĂ©e avec Canva.

Ce livre Ă©mane d'un SP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s