Le chant des sables - A. Fox - chronique Imagin'encre
Chroniques, Littératures de l'imaginaire

📚⎜ Le Chant des Sables – A. Fox

Bonjour Ă  tous,

On se retrouve aujourd’hui pour la chronique d’une nouveautĂ© sortie le 30 octobre  : Le Chant des Sables d’Aidan Fox !
J’ai eu l’opportunitĂ©/chance de bĂȘta-lire ce roman en dĂ©but d’annĂ©e et j’ai adorĂ© retrouver cet univers et ses personnages ainsi que la plume de l’auteur !
Merci pour ta confiance !

Titre : Le chant des Sables
Plume : Aidan Fox (clic)
Edition : auto-Ă©dition (clic)
Pinceau : Yliade (clic)

Résumé

Les nuages paraissent avec douceur dans le lit du fleuve, descendant vers la mer vaporeuse qui borde le Kemset. L’Air façonne le paysage et domine les forces naturelles du monde de Noun, alliĂ© des aĂ©romanciens et Ă©nergie indomptable.
Dans la nuit qui les enveloppe et les cache, Anko et ThĂ©os se laissent enivrer par la musique qu’ils offrent aux caravaniers de passage. Plus tard, Shey leur racontera l’une de ses aventures, une de ses quĂȘtes fabuleuses dans une contrĂ©e qu’ils ne connaissent pas Ă  la recherche d’un trĂ©sor

Mais cette soirĂ©e n’est qu’une parenthĂšse volĂ©e au quotidien d’Anko. Au coeur de la capitale, dans le somptueux palais du Roi-PrĂȘtre, le jeune prince Ă©touffe. Jusqu’aux mots de trop. Ces mots terribles qui poussent Anko Ă  fuguer avec ThĂ©os vers le dĂ©sert et leur propre trĂ©sor


❝ Anko ressentait sa joie parmi la foule d’émotions fiĂ©vreuses qui s’emparait de son coeur. Et alors qu’il se perdait dans la contemplation bĂ©ate de la danse de celui qui n’était autre qu’Ipset, il l’entendit.
L’harmonie mĂ©lodieuse des vents.
Il capta d’abord une douce mĂ©lopĂ©e Ă  laquelle s’ajoutĂšrent progressivement des rythmes endiablĂ©s. Avec un frisson, il sentit la musique s’insinuer en lui jusque’à pĂ©nĂ©trer son Ăąme. Elle fleurit en lui, porteuse d’une formidable palette de couleurs sentimentales, Ă  la fois chant romantique des nuits d’étĂ©, lamentation suave des offices cĂ©rĂ©moniels et cadence ardente des festivals, dans un hymne Ă©ternel qui rĂ©sonna en Anko de milles Ă©chos chatoyants. [
]
La larme qu’il versa fut rĂ©cupĂ©rĂ©e par le vent comme la prĂ©cieuse relique d’une cĂ©rĂ©monie oubliĂ©e.
Et il se dit qu’il avait trouvĂ© son premier trĂ©sor. ❞

Mon avis

J’ai adorĂ© cette lecture savoureuse et entraĂźnante ! L’univers ensablĂ© dĂ©veloppĂ© par l’auteur, d’inspiration Ă©gyptienne et orientale, est trĂšs complet et original, les personnages m’ont entraĂźnĂ© et j’apprĂ©cie toujours autant sa plume !

Aidan Fox a l’art de crĂ©er des univers fouillĂ©s et complexes et d’inviter au voyage et aux dĂ©couvertes !
Au fil de l’intrigue, le monde de Noun se dĂ©voile et se rĂ©vĂšle, dans toutes ses nuances, ses mystĂšres, sa diversitĂ© et sa grande crĂ©ativitĂ©. Cet univers a une histoire, des peuples et des sociĂ©tĂ©s diffĂ©rentes et variĂ©es, des mythes, des lĂ©gendes, des rivalitĂ©s/conflits plus ou moins directs et connus.
J’ai adorĂ© le concept d’un monde posĂ© sur les nuages ! Ces derniers deviennent l’équivalent de l’eau de notre univers, ils lient le monde et en sont l’un des dangers, peuvent ĂȘtre utilisĂ© tout en restant toujours une expression de la libertĂ© pure qui ne peut ĂȘtre complĂštement maitrisĂ©e. L’inspiration Ă©gyptienne-orientale est Ă©galement trĂšs dĂ©paysante et apporte une touche supplĂ©mentaire d’originalitĂ© Ă  cet univers.
J’ai savourĂ© l’exploration de cet univers au grĂ© des aventures d’Anko et ThĂ©os, c’est progressif, fluide, bien menĂ© et trĂšs clair.

L’intrigue est bien menĂ©e, maitrisĂ©e, dynamique et fluide. Elle raconte le monde de Noun, dĂ©voile les personnages, rĂ©vĂšle certains secrets de l’univers. L’équilibre entre dĂ©couverte, appropriation des nouveautĂ©s et rebondissements est trĂšs juste, bien dosĂ© et offre une trĂšs belle lecture.
A mi-chemin entre enquĂȘte et chasse au trĂ©sors, entre voyage initiatique et roman d’apprentissage, elle m’a complĂštement entraĂźnĂ© de pages en pages !

Les personnages sont fouillés, creusés, en nuances de forces et de failles, de doutes et de convictions, particuliÚrement crédibles grùce à la sensibilité qui affleure des pages pour nous donner à percevoir leurs émotions, déchirures, fiertés, sans manichéisme.
Anko et ThĂ©os Ă©voluent beaucoup au fil des pages, forts de leur amitiĂ© (j’ai beaucoup apprĂ©ciĂ© cette derniĂšre : sincĂšre, pas toujours facile, complĂ©mentaire
) et de leur soif de libertĂ© et de dĂ©couvertes !

Et puis il y a la plume. Cette plume conteuse et fluide, entraĂźnante et sensible. Elle raconte, dĂ©voile, masque, suggĂšre, murmure
 En nuances d’émotions et touches de poĂ©sie, elle offre un monde et ses personnages.

Un petit mot Ă©galement sur la mise en images de ce roman.
La couverture est une merveille rĂ©alisĂ© par Yliade ! J’aime beaucoup ce qu’elle suggĂšre de l’univers et de l’intrigue, sas trop en dire, colorĂ©e et originale !
DĂ©couvrez Ă©galement les illustrations d’entĂȘte de chapitre rĂ©alisĂ©es par l’auteur !

Le mot de la fin

Vous l’aurez compris : j’ai adorĂ© ce roman !
J’ai plongĂ© avec dĂ©lice dans un univers fouillĂ©, original et crĂ©atif, sur les traces de personnages tout en nuances, guidĂ©e par une plume fluide que j’apprĂ©cie Ă©normĂ©ment !
J’y retournerais avec plaisir !

A bientĂŽt,
Marine