📚⎜ MystĂšre en Atlantide – S. Miller et P. Ward

Bonjour Ă  tous,

En ces temps confinĂ©s-canapĂ©s, les livres sont un excellent moyen de partir en voyage. Aujourd’hui, je vous propose l’Égypte et ses environs ! Zeus vient de confier une mission originale Ă  Jean-Philippe Lasser, le dĂ©tective des dieux : retrouver l’Atlantide.
J’ai beaucoup aimĂ© les deux premiers tomes (T1 ⎜ T2) et j’ai le plaisir d’avoir reçu la suite en service presse.
Il est possible que cette chronique dévoile des éléments des tomes précédents.

Titre : MystĂšre en Atlantide
SĂ©rie : Lasser – dĂ©tective des dieux /T3
Plumes : Sylvie Miller (clic) et Philippe Ward (clic)
Pinceau de couverture : Ronan Toulhoat
Éditeur : Édition Critic (clic)

Résumé
Alors qu’il est tranquillement assis en compagnie d’un verre de whisky, Lasser a la mauvaise surprise de recevoir la visite d’un dieu. Et pas n’importe quel dieu : Zeus en personne, le dieu qui lui a pourrit la vie au cours de sa prĂ©cĂ©dente enquĂȘte.
Zeus s’est arrangĂ© avec Isis et souhaite l’engager. Autrement dit Zeus lui ordonne de travailler pour lui. Sa mission est simple : trouver l’Atlantide. ÉgarĂ© depuis des milliers d’annĂ©es, le continent n’aurait pas complĂštement disparu

Mais, comme chacun le sait, les dieux mentent, manipulent et se détestent, et ce sont toujours les humains qui paient les pots cassés.

❝ – Il y a un point que je ne saisis pas, ai-je dĂ©clarĂ© en plissant les sourcils. Si l’Atlantide a disparu depuis six mille ans, pourquoi avoir tant attendu avant de tenter de la retrouver ?
– Parce que ça m’étais complĂštement sorti de la tĂȘte. Vous savez, nous autres les dieux avons tellement de travail que nous ne pouvons pas ĂȘtre partout. Vous ignorez combien la vie d’une divinitĂ© est difficile : lutter par ici, combattre par-lĂ , rĂ©gler des querelles de famille, parader devant ses fidĂšles, visiter ses temples, assister aux Ă©vĂ©nements mondains
 Les humains n’ont aucun problĂšme, ils vivent leur petite vie trop courte et meurent sans se soucier de rien. Nous devons veiller sur eux et garder un oeil sur tous nos pairs. Cela demande beaucoup de concentration !
Tu m’en diras tant ! Pour un peu, je l’aurais plaint en versant quelques larmes sur la dure vie des puissants. J’ai failli Ă©mettre un commentaire ironique, mais je me suis abstenu. Je tenais Ă  ma peau. ❞

Mon avis
J’ai passĂ© un bon moment en compagnie de Lasser et ses alliĂ©s. De nouveaux personnages apparaissent, d’autres rĂ©apparaissent, l’horizon s’élargit au-delĂ  de l’Égypte et les pĂ©ripĂ©ties s’enchainent avec fluiditĂ© et rebondissements.

J’ai retrouvĂ© l’Égypte dĂ©veloppĂ©e par Sylvie Miller et Philippe Ward avec beaucoup de plaisir : divine, chaleureuse, ambivalente, riche en couleurs, peuplĂ©e de personnages Ă©tonnants, parfois complĂ©mentaires, d’autres fois en conflit. C’est un pays vivant et animĂ© qui s’offre au lecteur.
Un pays que Lasser doit quitter Ă  cause d’une nouvelle affaire : retrouver l’Atlantide. Entre Zeus et son ego, Isis et ses secrets, et les autres divinitĂ©s qui doivent rester dans l’ignorance, Lasser se retrouve une fois de plus au milieu des magouilles des dieux, et de dieux issus de plusieurs croyances.
L’intrigue se dĂ©roule, rythmĂ©e et dynamique. Les rebondissements interviennent rĂ©guliĂšrement, dĂšs que les choses se passe un peu trop bien, empĂȘchant Lasser et son Ă©quipe de relĂącher leur vigilance. 

Je ne vais pas re-présenter tous les personnages, je voudrais simplement mentionner certains éléments.
Égal Ă  lui-mĂȘme, Lasser dĂ©guste du whisky, explore ce qui l’entoure, pose des questions (trop de questions), rĂąle, se met (involontairement) en danger, se fait (un peu) manipuler, et affronte des Ă©lĂ©ments et des dieux relativement hostiles.
J’ai poursuivis ma dĂ©couverte de certaines divinitĂ©s d’autres pays : arrogantes, Ă©goĂŻstes, intĂ©ressĂ©es, manipulatrices,
 Le tableau ne joue pas en leur faveur, bien qu’elles soient parfois capable d’une bonne action dĂ©sintĂ©ressĂ©e ! À l’exception notable de NĂ©fertoum, de retour sous la forme de Ouabou, qui rejoint l’équipe d’aventuriers avec son humour et ses propositions d’aide et d’amitiĂ©. Il y a Ă©galement d’un nouveau dieu (issu d’un autre panthĂ©on), rencontrĂ© Ă  l’improviste, que je vous laisserai dĂ©couvrir.
Du cĂŽtĂ© des personnages mortels, j’ai eu plaisir Ă  retrouver les personnages des tomes prĂ©cĂ©dents ! DĂ©terminĂ©s, prĂȘts Ă  aider Lasser (ou Ă  en dĂ©coudre avec lui, selon les cas), complĂ©mentaires, avec leur part de mystĂšres, secrets et autres tentatives de manipulation. Je vous invite notamment Ă  dĂ©couvrir une scĂšne Ă  tomber entre Lasser et le chef des Medjais ;).

La plume Ă  deux mains vient donner vie et densitĂ© Ă  l’atmosphĂšre, Ă  l’univers et aux personnages. Elle allie descriptions, aventures, rebondissements, amitiĂ©, humour caustique, pointes de cynisme, le tout saupoudrĂ© d’une touche de dĂ©licatesse.

Le mot de la fin
Une trĂšs bonne lecture. Dans ce tome, l’intrigue avance davantage comme une aventure que comme une enquĂȘte. Le rythme est dynamique, les personnages cohĂ©rents, l’univers entrainant et de plus en plus grand.
Je vais continuer Ă  suivre les enquĂȘtes et dĂ©boires de Lasser avec plaisir !

À bientît,
Marine

Image réalisée avec Canva.

Ce livre Ă©mane d'un SP

2 rĂ©flexions au sujet de « đŸ“šâŽœ MystĂšre en Atlantide – S. Miller et P. Ward »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s